L’Orient

Le temps d'une pause, une bénvole de la course mitraille la patrouille de France...©Anne Recoules J’en avais beaucoup entendu parler, mais n’y avais jamais mis les pieds. L’imposante Base Sous-Marine, les 60 pieds qui attendent un nouveau tour du monde, les trimarans aux dimensions démesurées, la flottille des Pen Duick de Tabarly, la Cité de la Voile et sa tour grillagée. 15 jours à Lorient, pour la Volvo Ocean Race, course autour du monde en équipage, avec escales. Visages marqués, mains crevassées, médias sur-excités, organisation exténuée. La fin n’est plus loin : 9 mois de course, dernier stop avant l’arrivée. J’y étais.

Journaliste et bénévole sur l’étape lorientaise, je reviens donc à mes premières amours : la mer. (Re)plongée dans le monde du nautisme, le temps d’un article pour Voiles et Voiliers, de l’écriture de portraits sur les bénévoles impliqués et de faire des centaines de rencontres. Le tout, sans sortir du port. Ou presque. A Lorient, sur le port de la BSM, j’ai découvert une ville dans la ville.

Publicités

Commentaires fermés sur L’Orient

Classé dans Web

Les commentaires sont fermés.