Femme (de) marin

Le Cap Horn, côté terre ©Anne Recoules

A défaut de m’être vue offrir une rose ou un bouquet de jonquilles dans le bus,  c’est Voiles et Voiliers qui célèbre ma journée de la femme en pubiant le 4e opus de ma série sur le Grand Sud, à « La Hune » de son site internet !

A défaut d’être femme de marin, c’est donc moi qui pars voguer, du fameux Cap Horn aux rugueuses îles Wollaston.

Résumé : A peine 24h de navigation, le Cap Horn est en ligne de mire et l’on se sent piteux de l’avoir atteint en si peu de temps. Mais c’est sans compter sur les îles Wollaston, qui rappellent aux marins qu’atteindre le Cap Horn c’est bien, mais que naviguer dans l’archipel alentour, c’est encore mieux…

Publicités

Commentaires fermés sur Femme (de) marin

Classé dans Web

Les commentaires sont fermés.